Menu

Accueil > Découverte d’une oeuvre > Une oeuvre à découvrir

Une oeuvre à découvrir

Jaune Foncé, Gérard Fromanger

Né en 1939, le peintre Gérard Fromanger s’impose comme une figure de la scène artistique dès le milieu des années 1960. Par sa peinture figurative aux aplats contrastés, il s’inscrit dans l’esthétique de la Nouvelle Figuration, aventure à laquelle il participe et à l’irruption de la Nouvelle Histoire.

Alors qu’il est encore étudiant, Gérard Fromanger claque la porte des Beaux-Arts de Paris pour travailler dans l’atelier du sculpteur César. Très vite, il s’affirme comme un peintre incontournable de la scène française, soutenu par la galerie Aimé Maeght. Parallèlement, le peintre s’engage dans Mai 68. Pendant tout un temps, la couleur rouge sert ainsi de base à son vocabulaire. Elle dénote l’alarme et la révolte d’une génération en quête de nouveaux modèles idéologiques et propose une vision socialiste du monde.

Mais l’émergence d’une société rejetant le conservatisme, le capitalisme, le consumérisme ou l’impérialisme ne va pas de soi. Le Souffle de Mai de Gérard Fromanger doit être mis en regard avec des peintures plus tardives, datant des années 2000, où le peuple, loin d’avoir pris le pouvoir, apparaît désormais comme une masse anonyme noyée dans un monde « sens dessus dessous », pour reprendre le titre de cette série. L’avènement des masses, annoncé par Walter Benjamin dès les années 1930, se double désormais de nouveaux phénomènes globaux. En effet, les toiles Peinture-Monde esquissent les contours d’une foule bariolée qui transite comme des passants égarés dans les rues commerçantes d’un monde-marchandise. Ainsi, non content de se faire le chroniqueur des événements de Mai 68, Gérard Fromanger ne cesse de scruter, tout au long de sa carrière, l’état de la planète. Il relate l’avènement d’un monde globalisé, nomade, en perpétuel mouvement, traversé par des flux de populations, d’images et de marchandises, ainsi que l’émergence d’une société de l’information.

Gérard Fromanger métaphorise avec une rare finesse la fonction des organes de presse, dont l’emprise sur la société et les comportements des populations se rend de plus en plus manifeste. Il s’agit d’arrêter et de capturer le mouvement incessant du monde, ses soubresauts, ses crises, ses convulsions. Ainsi, la peinture de Gérard Fromanger se fait le témoin de la marchandisation du monde, des images médiatiques inondant notre quotidien et d’une société post industrielle qui fonctionne désormais sur le modèle d’un réseau informatique.

Source : François Salmeron, paris-art.com

Oeuvre visible au 4e étage du musée.
© Pino Musi

Autres articles :

Musée Paul Delouvrier
12 clos de la Cathédrale
91000 EVRY
Tél. 01 60 75 02 71 - 06 10 40 52 40
 Courriel